Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Une offre hospitalo-universitaire plus resserrée et plus spécialisée

    L’offre hospitalo-universitaire française peut être comparée à celle d’un échantillon de pays européens au moyen de trois indicateurs : le nombre d’habitants par CHU, le nombre d’habitants par lit de CHU et la taille moyenne des CHU. Même si chacun de ces indicateurs peut présenter des limites, ils permettent d’éclairer sous différents angles la situation française. S’agissant du premier indicateur (nombre d’habitants par CHU), la comparaison doit tenir compte du cas de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, cet établissement étant sans équivalent à l’étranger, notamment par sa taille. Si, selon le critère de l’entité juridique, l’AP-HP constitue bien un seul CHU, il est organisé en 12 GH qui fonctionnent chacun avec une des sept facultés de médecine franciliennes et dont le budget et la taille sont proches de ceux des CHU de province. Le nombre de CHU en France est donc de 30 au regard de la catégorie juridique, mais serait de 41 si l’on considérait chacun des GH de l’AP-HP comme l’équivalent d’un CHU. Il convient d’envisager successivement ces deux situations. À l’étranger, le ratio « nombre d’habitants par CHU » est compris entre un CHU pour 1,4 million d’habitants au Royaume-Uni et en Suède, et un CHU pour 2,5 millions d’habitants en Allemagne. Si l’on retient le nombre d’entités juridiques (30 CHU), la France est l’un des pays où l’offre est la plus concentrée, avec un CHU pour 2,2 millions d’habitants. En revanche, si l’on retient un total de 41 établissements, la France figure parmi les pays où l’offre est la plus dispersée, avec un CHU pour 1,6 million d’habitants. Cette comparaison met en lumière la spécificité de la région Ile-de-France dans le paysage hospitalo-universitaire français. Le nombre d’habitants par lit hospitalo-universitaire est une autre manière de comparer les dimensions de l’offre hospitalo-universitaire française à celles d’autres pays. Cet indicateur est toutefois difficile à manier : les lits autorisés ne sont pas toujours installés, certaines disciplines n’ont pas d’équivalent d’un pays à l’autre, et la situation de l’AP-HP, où de nombreux établissements ne sont pas universitaires (par exemple les établissements gériatriques), présente des particularités sans équivalent. Néanmoins, les hôpitaux universitaires étrangers se distinguent du modèle français par le fait que le nombre d’habitants par lit en hôpital universitaire est deux à trois fois plus élevé qu’en France. Au vu de cet indicateur, l’offre hospitalo-universitaire en France est donc moins concentrée. Enfin, s’agissant de la taille des établissements, la plupart des pays ont des CHU compris entre 500 et 1 800 lits. La France connaît une plus grande dispersion dans la taille de ses établissements universitaires, même si on retient le chiffre de 41 établissements.